pilesLes piles se recyclent

Pourquoi faut-il rapporter les piles usagées dans des points de collecte spécifiques ?

La valorisation des piles et petites batteries représente de véritables enjeux.
On recycle pour :

  1. Eviter de gaspiller des ressources naturelles rares et présentes en quantités limitées dans la nature comme le fer, le zinc ou le nickel dont l’extraction est particulièrement polluante ;
  2. Produire, après recyclage, des alliages et des métaux à valeur ajoutée (acier, zinc, plomb, cobalt ou cadmium) qui seront utilisés dans de nombreuses industries ;
  3. Eviter d’introduire dans les ordures ménagères (destinées à l’élimination par incinération) des traces de métaux lourds, encore contenus dans certains types de piles. Et donc limiter tout risque de pollution.

Peut-on déposer tous les types de piles dans les points de collecte ?

Tous les types de piles peuvent être déposés dans les bornes de collecte, ainsi que toutes les petites batteries que l’on trouve dans les appareils électriques : téléphone portable, ordinateur portable, outillage portatif, caméscope, calculatrice etc. Les piles rechargeables, une fois hors d’usages, sont également à déposer dans les bornes.

Où sont les points de collecte pour piles et petites batteries usagées ?

  • Dans les déchetteries de notre territoire, où des bacs sont dédiés à ces produits.
  • Dans les magasins des grandes enseignes de la distribution alimentaire.
  • Chez certains commerçants de proximité.
  • Dans les magasins spécialisés comme les magasins de jouets, de bricolage électricité, les jardineries.
  • Enfin, certains lieux publics sont équipés de bornes de collecte comme les mairies, les médiathèques, les centres de loisirs...

Liste des points de collecte près de chez vous sur : www.jerecyclemespiles.com

piles

Le recyclage des piles est-il vraiment significatif ?

Oui, car le recyclage représente un véritable gisement de matériaux à forte valeur ajoutée. Chaque année, ce sont près de 33 000 tonnes de nickel et accumulateurs qui sont utilisés, et cela représente 10 000 tonnes de zinc et 8 000 tonnes de fer et nickel à récupérer. Ces produits issus du recyclage sont réinjectés dans beaucoup d’industries, et permettent entre autre de fabriquer des tôles de voitures, des coques de navires, des gouttières en zinc, des couverts en acier inoxydable ou encore des articles de quincaillerie.